En réaction aux publications dans le quotidien Le Soir de ce 27 janvier 2018 sur la franc-maçonnerie

La vocation de la GLRB est de faire d’un homme bon un homme meilleur afin que celui-ci puisse contribuer plus efficacement et en son nom personnel à l’amélioration de l’Humanité.

Comme telle elle s’abstient, ainsi que ses Loges, d’intervenir dans le débat politique et sociétal et de parler au nom de ses membres.

En cela elle entend rester fidèle aux principes fondateurs de la franc-maçonnerie traditionnelle, universellement admis depuis trois siècles.