Focus trimestriel

La Grande Loge Régulière de Belgique

Cette rubrique est destinée à présenter à nos lecteurs la Maçonnerie Traditionnelle au travers de la Grande Loge Régulière de Belgique.

 

La Loge de Recherches « Ars Macionica » :

porte d’entrée et main tendue …

 

Dès sa fondation, la Grande Loge Régulière de Belgique a publié une série de documents à usage interne. C’est le cas de toutes les Obédiences maçonniques.

Mais à partir de 1999, la GLRB fait le pari de s’extérioriser, d’accepter le contact avec le monde extérieur: d’abord en ouvrant cette année-là le premier website de la Maçonnerie belge, qui comporte une partie ouverte au public, où figurent un grand nombre d’informations mises à la disposition des lecteurs, quels qu’ils soient.

En 2005 paraît, en versions néerlandophone et francophone, un ouvrage destiné aussi bien aux Maçons qu’aux Profanes, sous les titres « Voyages en Franc-Maçonnerie » et « Reizen met Vrijmetselaars ». Ces volumes de près de 300 pages contiennent une série de chapitres constitués de nombreux articles traitant de tous les types de sujets, qui intéressent les Maçons d’une part et interpellent les Profanes de l’autre, en répondant à la plupart des questions qu’ils peuvent se poser. Tous les articles publiés sont anonymes, et chacun d’eux est en fait une source de réflexion pour les lecteurs, Maçons ou Profanes. Comme l’indique la 4ème page de couverture à propos des auteurs, « ce sont tous des francs-maçons, et ils vous livrent leurs secrets en toute simplicité … ». La première édition de ces volumes est épuisée, mais une seconde édition est en cours, et sa parution sera annoncée dans ces colonnes le moment venu…

Le website et cet ouvrage sont les deux premières portes ouvertes par la GLRB, des portes qui s’ouvrent vers l’intérieur de l’Obédience, dont les responsables successifs souhaitent combattre une réputation, injustifiée, de fermeture hermétique au monde extérieur.

Dès 1991, la Grande Loge Régulière de Belgique publie, sous le nom d' »Acta Masonica » (volumes 1 à 4) puis d' »Acta Macionica » (volumes 5 à ce jour, le volume 23 étant en préparation), un volume annuel d’études à vocation scientifique traitant, en trois langues (français, néerlandais, anglais) (*), de tous les aspects, historiques et symboliques, de la Maçonnerie.

En 1994 est créée la Loge de Recherches « Ars Macionica », qui reçoit pour mission d’organiser trois conférences par an et de « chapeauter » la publication des « Acta ». L’organisation des conférences et la publication des « Acta » exigent en effet une infrastructure solide et permanente, qui permet de recruter des conférenciers et auteurs de haut niveau. Les exigences de qualité des conférences et de la publication attirent dès le début de nombreuses sommités, venues des milieux maçonniques ou du monde profane.

Dès le début, les Acta sont accessibles aux membres de toutes les Obédiences. Et finalement, à partir de 2009, la Loge « Ars Macionica » décide, avec l’accord de la GLRB, d’ouvrir ses conférences au public. Les « Acta » n’ont jamais reculé devant les sujets délicats ou controversés, et les conférences publiques ont suivi la même voie. Par exemple, le Grand Maître d’une autre Obédience belge a ainsi été invité à exposer sa vision de la diversité de la Maçonnerie. Une rencontre très intéressante pour un public très divers, animée encore au cours du repas, simple mais convivial, qui suit chaque conférence, avec la participation du conférencier… ou de la conférencière.

Ainsi, les Acta et « Ars Macionica » ne sont autres qu’une porte ouverte aux Profanes et une main tendue aux autres Obédiences maçonniques.

La prochaine conférence sera présentée au siège de l’Obédience (265 rue Royale, 1030 Bruxelles), le samedi 23 novembre à 11h00, par Madame Cécile Révauger, Professeur d’Université, spécialiste reconnue de la Maçonnerie du Siècle des Lumières, et auteur de nombreux articles, ouvrages, et conférences très appréciés de ses nombreux lecteurs et auditeurs. Le thème choisi est sujet à discussion depuis la fondation de la Maçonnerie moderne, et particulièrement actuel: « La Franc-Maçonnerie et les Femmes; les Femmes et la Franc-Maçonnerie ».

Les lecteurs intéressés par la conférence n’ont qu’à se présenter sur place au jour dit, et s’ils ont envie de participer au repas (20 euros, boisson comprise), qu’ils le fassent savoir en adressant un mail à l’adresse suivante: glrb@skynet.be

Pour terminer cette chronique

Un des buts de la Maçonnerie est de créer une ambiance de réflexion.

Les Rites et les coutumes de nombreuses Loges prévoient de livrer une pensée à l’ensemble des Frères présents au moment de la fermeture des Travaux. Cette pensée leur servira de viatique jusqu’à la réunion suivante.

Nous ferons de même ici à chaque parution…

 Non possumus non loqui (Nous ne pouvons pas nous taire: devise de la Loge de Recherches « Ars Macionica »)

Erès, Maître Maçon

  (*) Chaque article est publié dans la langue de l’auteur.